Appel à projets – PHC MAGHREB 2022, date limite 22 mars 2021

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 60821790_1118109165056969_5799338728828698624_n-2-500x419-1-16-500x419.jpg.

Les trois Partenariats Hubert Curien (PHC) du Maghreb (PHC franco-algérien « Tassili », PHC franco-tunisien « Utique » et PHC franco-marocain « Toubkal ») encouragent à travers le PHC Maghreb les coopérations multilatérales en finançant conjointement des projets régionaux impliquant les 3 pays du Maghreb et la France. Ces projets sont financés pour une durée de 3 ans.

Le PHC Maghreb est mis en œuvre en Algérie par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), au Maroc par leMinistère de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en partenariat avec le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), en Tunisie par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) et en France par les Ministères de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI).

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme annuel.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 22/03/2021

Important : cette page présente les informations spécifiques à ce programme. Pour les informations communes à tous les PHC gérés par Campus France (présentation, critères de sélection, contacts…), reportez-vous à la page de présentation générale.

Types de projets concernés

Le PHC Maghreb répond à trois objectifs principaux :

  • Favoriser les collaborations et les échanges entre chercheurs et enseignants chercheurs des quatre pays pour permettre de nouer des collaborations à long terme, de créer des réseaux, d’accéder conjointement à des réseaux internationaux existants ou de participer aux projets européens ;
  • Soutenir la formation à et par la recherche par l’implication de doctorants et de post-doctorants dans les projets ;
  • Aider à valoriser des recherches innovantes ayant un impact sur le développement durable, les filières et les outils de production ou de transformation débouchant sur le transfert et la valorisation des résultats ;
  • Le PHC a vocation à encourager prioritairement de nouvelles collaborations.

Plusieurs équipes d’un même pays peuvent être associées au projet déposé, mais un seul porteur de projet par pays devra être identifié.

Pour l’appel à candidatures 2022 une thématique prioritaire a été définie :

  • Vers un espace méditerranéen pluriculturel et durable, face aux enjeux liés :
    • aux changements climatiques et énergétiques ;
    • aux sciences de l’eau ;
    • à l’innovation et à la compétitivité des entreprises ;
    • à l’identité, la valeur et le dialogue des civilisations, les migrations et l’intégration, l’histoire et le patrimoine, le droit et le commerce ;
    • à la transition numérique ;
    • aux questions de santé publique, de détection et de prévention des épidémies.

Cette thématique permet à toutes les disciplines (sciences humaines et sociales, sciences et technologies, chimie, physique, mathématiques, sciences pour l’ingénieur, sciences et technologies de l’information et de la communication, sciences de la terre et de l’univers, espace, agronomie, productions animale, végétale et agroalimentaire, sciences de la santé, sciences vétérinaires…) de s’intégrer dans un projet. Les aspects notamment sociétaux, environnementaux, climatiques, technologiques, énergétiques devront apparaître dans les projets ainsi que la formation des doctorants.

Conditions d’éligibilité des équipes

Le PHC Maghreb n’a pas vocation à financer la recherche proprement dite, ni les équipements éventuellement nécessaires qui doivent être financés par d’autres moyens clairement identifiés lors du dépôt du projet.

  • Une attention particulière doit être portée sur la mise en situation du projet scientifique. Un état de l’art international doit accompagner la présentation du projet, il permettra de situer l’apport scientifique du projet développé ;
  • Le dossier scientifique doit être rédigé en français;
  • Les équipes relevant du domaine des SHS (Droit, Economie, Littérature, Langues, Histoire, Géographie, Sociologie…) sont fortement encouragés à déposer des dossiers de candidatures. La présence d’une équipe SHS dans un projet relevant majoritairement d’une autre discipline sera fortement valorisée ;
  • Les échanges entre les pays du Maghreb devront représenter au moins 30% des mobilités ;
  • Les échanges nord-sud devront représenter au moins 20% des mobilités pour des séjours de trois jours minimum ;
  • L’implication d’une thèse en cotutelle impliquant le Maroc est obligatoire. Concernant l’Algérie et la Tunisie l’implication d’un post-doctorant sera préférée à celle d’un doctorant en cotutelle ;
  • Les co-encadrements entre les pays du Maghreb sont encouragés et constitueront un des critères importants de sélection ;
  • Une attention particulière sera portée sur le nombre et sur la qualité de l’encadrement des thèses en cotutelles par les chercheurs séniors ;
  • La valorisation des travaux par la présence d’un partenaire socio-économique (PME, PMI, grands groupes…) ayant des activités au Maghreb sera un atout au cours de la sélection. Les dossiers contenant une ou des lettres de soutien ou d’engagements et mentionnant la nature de la contribution seront considérés prioritairement ;
  • Une réunion de démarrage du projet devra être planifiée au plus tard trois mois après la notification de l’acceptation du projet par Campus France au porteur français ;
  • L’organisation d’un séminaire annuel (scientifique, insertion professionnelle, vulgarisation…) en 2ème et 3ème année est encouragée ;
  • Important : Un coordinateur du projet doit être désigné parmi les responsables des équipes engagées dans chacun des différents pays ;
  • Les missions ne devront concerner que les personnes mentionnées dans le dossier initial. Des exceptions pourront être accordées sur demande auprès du coordinateur du PHC Maghreb concernant des doctorants qui n’auraient pas été recrutés au moment du dépôt de dossier ; Il est recommandé dès la rédaction du projet de prévoir un calendrier des missions afin d’étaler les missions pour chacune des 3 années du projet. Il n’est pas possible de reporter les crédits d’une année sur la suivante.

Important :

Sont inéligibles les projets dans lesquels un ou plusieurs chefs du projet sont engagés dans un autre PHC en cours Tassili, Toubkal, Utique, Maghreb et dans d’autres projets bilatéraux entre les pays maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie).

Si une des équipes ou un des porteurs de projet bénéficie d’un PHC Maghreb qui se termine fin 2021, un projet pour 2022 est inéligible.

Afin d’éviter un rejet sur ce motif, il est recommandé de bien vérifier l’éligibilité des porteurs de projets auprès des contacts dans chacun des pays mentionnés en fin de page.

Les doctorants impliqués dans des programmes de coopération et ayant bénéficié d’une mobilité égale ou supérieure à 6 mois sont inéligibles.

Critères d’évaluation des projets

  • Qualité scientifique du projet et des équipes ;
  • Participation active de jeunes chercheurs, en particulier doctorants et post-doctorants ;
  • Intérêt de la coopération et complémentarité des équipes françaises et maghrébines ;
  • Structuration du projet ;
  • Perspectives de valorisation du projet.

Comité de sélection des projets

Les projets seront évalués par des experts des 4 pays et sélectionnés par les co-Présidents des 3 comités mixtes « Tassili », « Toubkal », « Utique » et le coordinateur du PHC Maghreb.

Pour la partie française, la Délégation aux Affaires Européennes et Internationales (DAEI) assurera l’évaluation des projets.

Modalités de fonctionnement

Chaque année les quatre pays apportent un soutien aux projets du PHC Maghreb dans le cadre des mobilités des responsables de projets (séjour sénior), des co-directeurs de thèse (séjour sénior), des doctorants (séjour junior) et des post-doctorants (séjour junior).

Chaque pays prend en charge les frais de voyage de ses chercheurs et le séjour des chercheurs partenaires qu’il accueille.

Dépenses éligibles

Moyens attribués par la partie française :

Les moyens attribués par la partie française, à chaque projet, sont de l’ordre de 27 000 € par an, dont 20 000 € environ pour la mobilité et environ 7 000 € d’appui logistique.

  • Mobilité :

Ces crédits permettent de financer dans la limite des moyens annoncés ci-dessus :

  • 3 séjours de chercheurs juniors, en France, 1 par pays du Maghreb ; si ce chercheur est :
    • doctorant en cotutelle, il percevra une indemnité de séjour de 50€/jour pendant 4 mois maximum;
    • post-doctorant, il percevra une indemnité de séjour de 50€/jour pendant 3 mois maximum.

Les séjours devront prioritairement démarrer les mois de février/mars, les disponibilités d’hébergement étant meilleures auprès des CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires).

  • 3 Séjours Sud-Nord en France de 7 jours pour les co-directeurs de thèse ou les responsables du projet, à raison de 125€/jour pour une durée maximale de 7 jours.
    • 3 Billets d’avion Nord-Sud pour le responsable de projet ou des membres français du projet. Les réservations et titres de transport sont gérés par Campus France dans la limite de 450 € par billet d’avion A/R, et pouvant  comprendre le billet de train pour rejoindre l’aéroport de départ si nécessaire.

Le responsable français du projet est tenu de faire le nécessaire pour garantir l’hébergement des chercheurs juniors invités dans les meilleures conditions et favoriser l’hébergement en résidence universitaire.

  • Appui logistique aux laboratoires français :

Les crédits alloués à l’appui logistique sont de l’ordre de 7 000 €/an. Un règlement d’utilisation des crédits sera transmis aux projets retenus par le coordinateur.

  • Les dépenses éligibles :
    • Achat de petit matériel non inventoriable et de produits consommables (produits de laboratoire, lamelles, moulages, prélèvements géologiques, etc.), qui devront rester au laboratoire ;
    • Acquisition d’ouvrages, de livres, de documents cartographiques à destination du partenaire étranger (hors abonnements) ;
    • Frais d’inscription aux colloques liés à une mobilité des chercheurs du projet ou d’organisation de colloques en lien direct avec le projet, ainsi que les frais engagés pour la publication des travaux réalisés et dûment enregistrés. La mention du soutien du PHC Maghreb devra être stipulée ;
    • Des billets France-Maghreb pour les membres français du projet (hors mission de coordination du responsable de projet) pour participer à des colloques ou à des séminaires en lien direct avec le projet ;
    • Des titres de transport pour rejoindre un aéroport quand ils ne sont pas pris en charge par Campus France ;
    • Des services de traduction, d’analyse et de datation d’objet ou de documents.
  • Les dépenses inéligibles :
    • Le matériel, informatique et les logiciels de bureautique et scientifique (tels que scanners, imprimantes, ordinateurs, cartouches d’encre, graveurs, CD-ROM, clés USB, etc.), les fournitures administratives, les frais de secrétariat et d’infrastructure, les dépenses de carburant ainsi que tous les biens d’équipement amortissables dont le matériel informatique ;
    • Les frais de mission (hébergement, restauration, frais de réception), que ce soit pour les partenaires maghrébins ou français, ne peuvent en aucun cas être pris en charge par les crédits d’appui logistique.


Moyens attribués par la partie algérienne :

Les moyens attribués par la partie algérienne à chaque projet sont :

  • Mobilité
    • 2 Billets d’avion Sud-Nord (junior et sénior) ;
    • 4 Billets d’avion Sud-Sud répartis comme suit :
      • 1 billet sénior et 1 billet junior vers le Maroc ;
      • 1 billet sénior et 1 billet junior vers la Tunisie.
  • Séjours 
    • 4 Séjours Sud-Sud (2 juniors et 2 séniors).
    • Séjour Nord-Sud (sénior ou du responsable de projet) ;

Les chercheurs qui séjourneront en Algérie seront intégralement pris en charge pour l’hébergement et la restauration ; les chercheurs juniors devront séjourner 1 mois maximum et les chercheurs séniors pendant 7 jours maximum.

Le responsable algérien du projet est tenu de faire le nécessaire pour garantir l’hébergement des chercheurs juniors invités dans les meilleures conditions et favoriser l’hébergement en résidence universitaire.

Appui logistique :

Dépenses en appui logistique aux laboratoires algériens alloué par la partie algérienne :

  • Les dépenses éligibles :
    • Frais d’inscription aux colloques organisés en Algérie liés à une mobilité des chercheurs du projet ou d’organisation de colloques en lien direct avec le projet.
  • Les dépenses inéligibles :
    • Achat de petit matériel inventoriable et de produits consommables (produits de laboratoire, lamelles, moulages, prélèvements géologiques, etc.) ;
    • Le matériel et les logiciels de bureautique et informatique (tels que scanners, imprimantes, ordinateurs, cartouches d’encre, graveurs, CD-ROM, clés USB, etc.), les fournitures administratives, les frais de secrétariat et de communication, les dépenses de carburant.

Moyens attribués par la partie marocaine :

Les moyens attribués par la partie marocaine, à chaque projet, sont :

  • Mobilité :
    • 6 billets à raison de 5000 MAD/billet : 
      • 2 billets dans le sens Maroc-France (1 billet junior et 1 billet sénior) ;
      • 4 billets dans le « sens sud-sud », répartis comme suit :
        • 1 billet sénior et 1 billet junior vers l’Algérie ;
        • 1 billet sénior et 1 billet junior vers la Tunisie.
  • Perdiem :
    •  3 Séjours séniors à raison de 750 MAD/jour :
      • 1 séjour de 7 jours maximum dans le sens France-Maroc ;
      • 1 séjour de 7 jours maximum dans le sens Algérie-Maroc ;
      • 1 séjour de 7 jours maximum dans le sens Tunisie-Maroc.
    •  2 Séjours juniors à raison de 5250 MAD/mois :
      • 1 séjour junior d’un mois maximum dans le sens Algérie-Maroc ;
      • 1 séjour junior d’un mois maximum dans le sens Tunisie-Maroc.

Le responsable marocain du projet est tenu de faire le nécessaire pour garantir l’hébergement des chercheurs juniors invités dans les meilleures conditions et favoriser l’hébergement en résidence universitaire.

Moyens attribués par la partie tunisienne :

Les moyens attribués annuellement par la partie tunisienne à chaque projet sont de l’ordre de l’équivalent de 5000€ par ans, ilsconcernent les dépenses de mobilité et quelques appuis logistiques :

  • Mobilité :
    • 6 billets :
      • 2 billets Sud-Nord (1 senior et 1 junior) ;
      • 4 billets dans le sens « sud-sud », répartis comme suit :
        • 1 billet sénior et 1 billet junior vers l’Algérie ;
        • 1 billet sénior et 1 billet junior vers le Maroc.
  • Perdiem :
    •  5 Séjours en Tunisie, répartis comme suit :
      • 1 séjour dans le sens Nord-Sud (7 jours maximum) ;
      • 4 séjours dans le sens Sud-Sud, répartis comme suit :
      • 1 séjour sénior (7 jours maximum) et un séjour junior (1 mois) dans le sens Algérie-Tunisie ;
      • 1 séjour sénior (7 jours maximum) et un séjour junior (1 mois) dans le sens Maroc-Tunisie.

L’indemnité de séjour est 120DT/jour pour les missions et 600DT/mois pour les stages. Le responsable tunisien du projet est tenu de faire le nécessaire pour garantir l’hébergement des chercheurs juniors invités dans les meilleures conditions et favoriser l’hébergement en résidence universitaire.

Appui logistique :

Dépenses allouées par la partie tunisienne aux laboratoires tunisiens :

  • Les dépenses éligibles :
    • Achat de petit matériel non inventoriable et de produits consommables ;
    • Acquisition d’ouvrages, de livres, de documents ;
    • Frais de participation ou d’organisation de manifestations scientifiques en lien direct avec le projet, ainsi que les frais engagés pour la publication des travaux réalisés et dûment enregistrés. La mention du soutien du PHC Maghreb devra être stipulée.
  • Les dépenses inéligibles :
    • Le matériel et les logiciels de bureautique et informatique (tels que scanners, imprimantes, ordinateurs, cartouches d’encre, graveurs, CD-ROM, clés USB, etc.), les fournitures administratives, les frais de secrétariat et de communication, les dépenses de carburant ainsi que tous les biens d’équipement amortissables dont le matériel informatique.

Les financements sont accordés sur une base annuelle. Ils doivent être impérativement consommés entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année concernée et ne peuvent être reportés sur l’exercice suivant.

Maghreb séjours

Chaque responsable du projet dans le pays d’accueil, est tenu de faire le nécessaire pour garantir l’hébergement des chercheurs juniors invités dans les meilleures conditions et favoriser l’hébergement en résidence universitaire.

Maghreb voyages

Propriété intellectuelle

Il appartient aux responsables de projets de prendre toutes les dispositions utiles quant à la protection de la propriété intellectuelle.

Il convient également, pour toutes les parties, de lire attentivement le document ci-joint, relatif aux bonnes pratiques portant notamment sur les règles de propriété intellectuelle. Le dépôt du projet inclut, de fait, l’adhésion, par toutes les parties, à ces règles.

Les projets soumis à cet AO peuvent faire l’objet d’un examen au titre de la PPST (Protection du potentiel scientifique et technique et intelligence économique). Pour plus d’information sur ce dispositif  : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid27031/protection-du-potentiel-scientifique-et-technique-et-intelligence-economique-p.p.s.t.html

Suivi des projets

  • Rapport annuel : le renouvellement du soutien français accordé pour une seconde et une troisième année est subordonné à la rédaction d’un rapport technico-financier intermédiaire par le coordinateur du projet en concertation avec les autres partenaires et accompagné d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant la fin de l’année civile. Ce rapport devra mentionner les faits marquants de la collaboration ainsi que la production scientifique issue du travail commun des partenaires et des cotutelles. La consommation des financements accordés devra avoir été optimale ;
  • Le rapport sera adressé au coordinateur du PHC (philippe.benech@univ-grenoble-alpes.fret aux co-présidents maghrébins ;
  • Reconduction annuelle : un projet PHC Maghreb ne pourra être reconduit annuellement que si les conditions ci-dessus sont remplies ;
  • Rapport final : un rapport final est exigé au plus tard trois mois après la fin des projets. Il est expressément demandé aux responsables français de projets d’utiliser obligatoirement le modèle de rapport téléchargeable et de l’attacher à leur dossier en ligne après l’avoir complété. Une copie de ce rapport devra être adressée au coordinateur du PHC (philippe.benech@univ-grenoble-alpes.fret aux co-présidents maghrébins. Un rapport dont le modèle sera transmis par le coordinateur sera à lui retourner ;
  • Séminaire « Journées du PHC Maghreb » : un séminaire de restitution des travaux et de valorisation du programme sera organisé tous les deux ans en alternance dans chacun des trois pays du Maghreb et regroupera les projets en cours pour la deuxième et la troisième année. La participation à ce séminaire sera obligatoire et impliquera la réalisation de mobilités régionales.

Modalités pratiques de soumission d’un projet

Avant toute demande d’information, nous vous invitons à consulter la page des questions les plus fréquemment posées « FAQ et contact ».

  • Lancement de l’appel à candidatures : 20 janvier 2021;
  • Date limite de dépôt des candidatures : 22 mars 2021;
  • Réunion du comité mixte de sélection des projets : juin/juillet 2021;
  • Communication des résultats aux porteurs de projets : septembre 2021;
  • Début des projets retenus : 1er janvier 2022.

Candidater

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier par anticipation afin d’éviter que des aléas techniques ne viennent compromettre le dépôt de leur candidature dans les délais impartis.

Les dossiers ne peuvent être saisis qu’en français.

Pour toutes les parties, algérienne, française, marocaine et tunisienne :

Le dépôt de candidature est commun aux partenaires français et maghrébins. Il se fait uniquement de manière dématérialisé sur le site de Campus France en suivant les modalités de saisie en ligne.

Pour déposer un dossier de candidature, le partenaire français créera un nouveau compte en ligne, puis transmettra le mot de passe à ses partenaires maghrébins pour que ceux-ci puissent instruire les éléments du dossier de candidature qui les concernent.

Les projets ainsi rédigés conjointement par les équipes seront déposés en ligne sur le site de Campus France portant les signatures des responsables de projets maghrébins et français. Ils doivent comporter les CV (2 pages maximum et la liste des 5 dernières publications) de tous les chercheurs impliqués dans le projet ainsi que ceux des doctorants connus à la date de dépôt du dossier et, en pièce attachée, le fichier PDF généré par le dépôt portant l’accord signé par les Présidents des universités ou les chefs d’établissements français et maghrébins.

Pour respecter les divers circuits administratifs il est demandé en outre :

Pour la partie algérienne : après le dépôt de candidature sur le site de Campus France et sur la plateforme du MESRS Algérien, le partenaire algérien du projet doit obligatoirement adresser au co-président algérien du comité mixte « Tassili » deux exemplaires (papier & PDF) du dossier visés par le chef d’établissement auquel il appartient, à l’adresse suivante :

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique DCEUI – Direction de la Coopération et des Échanges Interuniversitaires : 11 chemin Doudou Mokhtar  Ben-Aknoun 16000 ALGER.

Une copie du projet peut être transmise par courrier électronique à l’adresse : PHC-Maghreb2019@mesrs.dz

 Et ce au plus tard le 30 mars 2021.

Pour la partie tunisienne : après le dépôt de candidature sur le site de Campus France, le partenaire tunisien du projet est appelé à :

  • Remplir le formulaire de soumission du projet, accessible sur le lien suivant  Form.PHC-Maghreb2022
  • Envoyer le dossier de candidature format PDF (tel que déposé sur Campus France) à l’adresse e- mail : tunisie.phc.maghreb@gmail.com accompagné obligatoirement d’une demande de soumission signée, pour accord et avis, par le directeur de la structure de recherche, le chef d’établissement et la tutelle (Président d’université, DG…).

Et ce au plus tard le 30 mars 2021.

Pour la partie marocaine : après le dépôt de candidature sur le site de Campus France, le partenaire marocain devra obligatoirement adresser au Comité scientifique marocain :

Une copie du dossier par courrier électronique à l’adresse : maghreb@cnrst.ma ; 

Et ce au plus tard le 26 mars 2021.

Un exemplaire papier du PDF généré sur le site de Campus France, doit être signé pour accord et avis, par le chef d’établissement et /ou le Président de l’Université, et envoyé à l’adresse suivante :

Service de la Coopération
Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique
Angle Av. des FAR & Av. Allal El Fassi
BP 8027 NU10102, RABAT – MAROC
Tél  : 00 212 537 569 820
Fax : 00 212 537 569 811

Et ce au plus tard le 30 mars 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.