Identité nationale et islam en Indonésie et Malaisie

Aujourd’hui, en Asie du Sud-Est, se pose la question de l’identité nationale, du fait de la richesse des cultures et de la diversité des ethnies vivant dans la région. Ces circonstances ont créé une réelle difficulté pour fusionner ces peuples après leur indépendance respective. Ainsi, comment l’islam a-t-il participé, ou non, à l’unification de l’Indonésie et de la Malaisie, deux pays possédant une population à majorité musulmane? Comment cela a-t-il influencé la politique culturelle de ces pays?

Vue de Jakarta
© Anaïs Dolz
Continuer la lecture de « Identité nationale et islam en Indonésie et Malaisie »

Le médaillon ilkhanide de la David Collection, Copenhague

Médaillon, Irak ou ouest de l’Iran, 1re moitié du XIV
Tapisserie. Soie, coton, fils d’or
Diamètre : 69 cm
Copenhague, The David Collection, inv. 30/1995
© David Collection

Le médaillon de la David Collection est un document précieux pour l’étude des textiles islamiques médiévaux, rarement conservés. La pièce est une tapisserie de forme circulaire alliant fils de soie, coton et fils d’or. Elle présente un décor constitué de deux frises concentriques encerclant un médaillon central. Celui-ci est orné d’un personnage assis en tailleur – un prince – sur un trône surmonté d’un parasol. Il forme l’axe de symétrie du reste de la composition. Deux personnages se situent en effet de part et d’autre du prince et se tournent vers lui : l’un présente des traits mongols – visage rond, sourcils arqués, yeux en amande – tandis que l’autre est de type arabe ou persan – moustache et barbe, turban.. Richement vêtus, ils sont probablement des figures de haut rang. Le reste du médaillon est orné de motifs végétaux et animaliers comprenant des poissons, des oiseaux et une tortue. Les frises sont quant à elle constituées d’animaux courants sur un fond végétal, parfois séparés par des médaillons circulaires ornés de musiciens.  

Continuer la lecture de « Le médaillon ilkhanide de la David Collection, Copenhague »

Formation GIS MOMM en philologie numérique master, doctorat et recherche : « Étudier et publier les textes arabes avec le numérique » — En ligne, sur inscription, du 7 au 9 décembre 2020

Formation GIS MOMM en philologie numérique master, doctorat et recherche :  « Étudier et publier les textes arabes avec le numérique » — En ligne, sur  inscription, du 7 au 9 décembre 2020 – IISMM

Étudier et publier les textes arabes avec le numérique
Formation en philologie numérique (en ligne) master, doctorat et recherche
7, 8 et 9 décembre 2020

Continuer la lecture de « Formation GIS MOMM en philologie numérique master, doctorat et recherche : « Étudier et publier les textes arabes avec le numérique » — En ligne, sur inscription, du 7 au 9 décembre 2020 »

Ressources en ligne EHESS

École des hautes études en sciences sociales (EHESS - Paris)

N’oubliez pas les contenus en ligne : l’EHESS, en plus de proposer ses séminaires et conférences en ligne, offre la possibilité de retrouver des ressources en libre accès.

Accès à une sélection de ressources en libre accès

Accès aux séminaires en ligne de l’EHESS pour les auditeurs et auditrices libres, le public étudiant étant privilégié : avant tout, vous devez demander à participer via ce formulaire ; la liste des séminaires « islam » ici

Mais aussi la vidéothèque et les podcasts, si vous les avez ratés !

Appel à candidatures – [Call for Application] MIDA/ENIS Spring School 2021 on “Spoken images of/in Islam: Languages and Translations in Texts and Images”, Catania (Sicily), *5th – 9th of July 2021* — LIMITE : *01/04/2021*

© Photograph Abdul Gaffar, Muslims at prayer at Mecca, circa 1880, Ken and Jenny Jacobson Orientalist Photography Collection, Getty Research Institute

The Innovative Training Network “Mediating Islam in the Digital Age” (MIDA) and the European Network for Islamic Studies (ENIS) organise the MIDA/ENIS Spring School 2021.
Deadline5th of January 2021 *1st of April 2021*
Host institution
: Università degli Studi di Catania

More information / Call to download

Cours – Mauro Nobili « The Tarikh Al-Fattash and the Making of the Caliphate of Hamdallahi », 28 oct. 2020


« THE TARIKH AL-FATTASH AND THE MAKING OF THE CALIPHATE OF HAMDALLAHI »

Mauro Nobili, University of Illinois

Wednesday, October 28th, 12:30pm

[Online] Silsila Fall 2020 Lecture Series, Islam in Africa: Material Histories

 

Continuer la lecture de « Cours – Mauro Nobili « The Tarikh Al-Fattash and the Making of the Caliphate of Hamdallahi », 28 oct. 2020 »

Offre de stage – GIS Moyen-Orient et mondes musulmans

Le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, hébergé par l’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000), recrute un/une stagiaire pour une durée de six mois du 4 janvier 2021 au 2 juillet 2021.

Sous la responsabilité des présidents du jury, il ou elle sera plus particulièrement chargé(e) de l’organisation du Prix de thèse 2021 sur le Moyen-Orient et le monde musulman et du Prix Michel Seurat (calendrier différent).

Continuer la lecture de « Offre de stage – GIS Moyen-Orient et mondes musulmans »

Appel à communication : Appel à communication : « Beyrouth, la reprise » (limite : 20 déc. 2020)

 Appel à contributions pour un ouvrage collectif co-dirigé par Pamela Krause (Sorbonne université-Université catholique du Louvain) et Nessrine Naccach (Sorbonne nouvelle).

Beyrouth, la reprise

Date limite :  20 décembre 2020

Présentation : Incendie, explosion. Inspiration, expiration. Un champignon, des éclats de verre, le bruit, étrange, du fer tordu, les murs sur le sang. Silence. Sirènes, fumée. Cris en bouquet, réveils à peine esquissés dans la douleur, la lourdeur et l’étonnement.
Continuer la lecture de « Appel à communication : Appel à communication : « Beyrouth, la reprise » (limite : 20 déc. 2020) »

Programme mobilité – CASS-FMSH | Programme de mobilité postdoctorale de courte durée en sciences humaines et sociales

Appel ouvert jusqu’au 07 décembre 2020

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et le Conseil Arabe pour les Sciences Sociales (CASS) ont le plaisir de lancer leur quatrième appel à candidature de leur « Programme de mobilité postdoctorale de courte durée en sciences humaines et sociales » conjoint. Ce programme est destiné à : 

• Soutenir la recherche de postdoctorants originaires des pays arabes et leur permettre de conduire des travaux de recherche en France.
• Renforcer les réseaux et collaborations dans le domaine de la recherche entre l’Europe et la région arabe.

Le programme de mobilité de courte durée (2-3 mois) est ouvert aux chercheurs citoyens et ressortissants de la région arabe entre 0 et 6 ans après la soutenance de leur thèse qui souhaitent réaliser des travaux de recherche en France (enquêtes de terrain, travail en bibliothèques et archives et autre collecte de données).

Continuer la lecture de « Programme mobilité – CASS-FMSH | Programme de mobilité postdoctorale de courte durée en sciences humaines et sociales »

Ouverture – «Diwaniya Art Gallery» à Alger

Une nouvelle galerie d’art, dédiée à l’art contemporain de l’Afrique du nord et du monde arabe, baptisée Diwaniya Art Gallery a ouvert ses portes récemment aux visiteurs à la faveur de l’exposition collective Massarat (parcours), a annoncé l’APS.  

Continuer la lecture de « Ouverture – «Diwaniya Art Gallery» à Alger »

Prestations de recherche / Aide à la publication sur Beyrouth, Ifpo, date limite : 02/10/2020

Dans le contexte des dommages causés par l’explosion du 4 août 2020, et dans le cadre du travail engagé par l’Ifpo en collaboration avec la Direction générale des Antiquités, le Département des études arabes, médiévales et modernes de l’Ifpo envisage de mettre en place des prestations de recherche ou des aides à la publication en rapport avec le patrimoine bâti datant des époques ottomane et mandataire, très endommagé dans les quartiers de Mar Mikhael, Saifi, la Quarantaine, Zoqaq al-Blat et Rmeil, et bien sûr Gemmayzé et Sursock.

Continuer la lecture de « Prestations de recherche / Aide à la publication sur Beyrouth, Ifpo, date limite : 02/10/2020 »

La mosquée Al-Irsyad, Bandung, Indonésie, 2010

La mosquée Al-Irsyad, Bandung (Indonésie), 2010. 
Béton, métal 
970 m2
Bandung, région du Parahyangan, Indonésie
© ARSITAG

La mosquée Al-Irsyad se situe à Bandung, en Indonésie. Cet édifice de forme cubique a été inauguré en 2010, sur le projet de l’architecte indonésien Ridwan Kamil (Urbane Indonesia) qui a également été maire de la ville. Elle est érigée dans un parc entouré par un étang. Quels sont les impacts de ces éléments sur son architecture ?

Des blocs de béton posés succinctement scandent les façades de cette mosquée, laissant parfois place à des grilles qui les perforent et qui créent des motifs d’écriture. Ceux-ci sont semblables, dans leur esthétique et dans leur construction, à un style calligraphique des plus anciens, le coufique, ici dit « géométrique ». Le bâtiment repose sur une série de colonnes architecturales qui allègent la massivité du cube, tel des pilotis, et qui permettent d’inscrire l’édifice dans toute la lignée des bâtiments modernistes.

© Urbane Indonesia

La structure cubique est aérée par un ajourage qui forme des motifs calligraphiques sur chacun des côtés. Ceux-ci font référence aux inscriptions en arabe que l’on trouve sur les lieux de culte islamique. Elles évoquent le plus souvent la construction de l’édifice, le commanditaire, et peuvent également être des extraits du texte coranique. La succession de pierres et d’espaces ouverts entre celles-ci serait également un moyen de ventiler naturellement ces espaces pouvant accueillir jusqu’à mille personnes. De plus, un bassin d’eau entoure la structure ce qui permet de tempérer le climat.

© Emilio Photoimagination

Ce jeu visuel et architectural entre le massif et le léger, l’ouvert et le fermé, permet d’établir une certaine sérénité pour les personnes qui se trouvent à l’intérieur. Les fidèles peuvent observer l’extérieur en étant protégés par cette structure. Son percement rappelle l’esthétique et l’usage des moucharabieh. Elles sont traditionnellement utilisées en contexte domestique pour ventiler l’intérieur et étaient souvent placées à proximité de points d’eau, ce qui a été fait ici. En effet, le bassin est ici le lieu de contact entre l’intérieur et l’extérieur puisqu’il se situe à la fois dans et en dehors de la mosquée, permettant d’apporter la fraîcheur nécessaire. Il comporte une sculpture circulaire sur laquelle est creusé le mot Allah. Cette eau se reflète sur le plafond des espaces intérieurs, créant alors un espace de contemplation face à cette inscription qui semble flotter.

L’architecture de cette mosquée et de son environnement, pensés comme autosuffisants en température, en fait un édifice remarquable par la justesse de ces choix. Des formes géométriques, simples et élémentaires (cube, sphère, rectangle), sont choisies de sorte à créer des espaces dépouillés magnifiés par les éléments naturels du parc et du bassin d’eau. 

Tamara Choukair

Webographie 

• Site Archdaily www.archdaily.com/87587/al-irsyad-mosque-urbane

• Site Archify www.archify.com/id/project/al-irsyad-mosque

• Site de Urbane Indonesia : www.urbane.co.id/project/al-irsyad-mosque/

Bniqa

Bonnet de sortie de bain, Bniqa, Alger, lin et soie, XVIIIe siècle, inv. 74.1962.0.786, Paris, Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Utilisé traditionnellement dans les hammams par les femmes d’Alger, la bniqa est un bonnet brodé de soie et quelquefois de fils d’or. Il est utilisé après le bain pour sécher les cheveux. Aujourd’hui encore, il fait partie du trousseau de mariée des femmes d’Alger, de Constantine ou d’Oran. 

Continuer la lecture de « Bniqa »