Bourse mobilité doctorale à l’IFPO (limite : 30 sept. 2020)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 60821790_1118109165056969_5799338728828698624_n-2-500x419-1-16-500x419.jpg.

Bourse d’Aide à la Mobilité Internationale (AMI) au sein du Département des études arabes médiévales et modernes, Beyrouth (30/09/2020)

Date limite de candidature : 30 septembre 2020

Continuer la lecture de « Bourse mobilité doctorale à l’IFPO (limite : 30 sept. 2020) »

Workshop – Arabic Pasts: Histories and Historiographies

Co-hosted by the Aga Khan University, Institute for the Study of Muslim Civilisations and SOAS, University of London

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 60821790_1118109165056969_5799338728828698624_n-2-500x419-1-16-500x419.jpg.

About this Event

This annual exploratory and informal workshop offers the opportunity to reflect on history writing in Arabic. We encourage contributions focused on methodologies, research agendas, and case studies that investigate history writing in the Middle East and North Africa in any period from the seventh century to the present.

Continuer la lecture de « Workshop – Arabic Pasts: Histories and Historiographies »

Workshop – « Arabic Pasts: Histories and Historiographies », Londres, 22-24 oct 2020

Arabic Pasts: Histories and Historiographies Programme Schedule

Venue:

The Aga Khan Centre
10 Handyside Street, N1C 4DN, King’s Cross, London

Day One Thursday, 22 October 2020

Continuer la lecture de « Workshop – « Arabic Pasts: Histories and Historiographies », Londres, 22-24 oct 2020 »

Bourse post-doctorale – Researcher in Islamic Manuscripts of Sumatra, SOAS University of London (lim. 5 oct. 2020)

images

SOAS University of London

Location:London
Salary:£37,360 to £43,886 (Inclusive of London Allowance)
Hours:Full Time
Contract Type:Fixed-Term/Contract
Placed On:4th September 2020
Closes:5th October 2020
Job Ref:002214
    
Continuer la lecture de « Bourse post-doctorale – Researcher in Islamic Manuscripts of Sumatra, SOAS University of London (lim. 5 oct. 2020) »

Séminaire : Méditerranée médiévale 2020-2021

Le séminaire « Méditerranée médiévale » reprendra en octobre 2020. Il se tiendra un lundi par mois à la Sorbonne (IRBIMMA) de 17h à 19h. La première séance aura lieu le lundi 12 octobre prochain. Damien Coulon (Université de Strasbourg, UR 3400 ARCHE), « Dynamiques sociales et réseaux marchands engagés dans le commerce méditerranéen à Perpignan ».

Organisateurs : Dominique Valérian, Damien Coulon et Ingrid Houssaye Michienzi

Continuer la lecture de « Séminaire : Méditerranée médiévale 2020-2021 »

Candidature : « Bourses » scientifiques de la Casa de Velázquez 2021 (limite : 9 oct.)

Home

« Bourses » scientifiques de la Casa de Velázquez 2021

Conformément au décret du 10 février 2011 relatif aux Écoles françaises à l’étranger (art. 25) et au règlement intérieur de l’établissement (art. 14), les « bourses » scientifiques sont des aides spécifiques accordées à des étudiants. Destinées à de jeunes chercheurs doctorants dont les travaux nécessitent un séjour dans la péninsule Ibérique.

Continuer la lecture de « Candidature : « Bourses » scientifiques de la Casa de Velázquez 2021 (limite : 9 oct.) »

Séminaire « Sociétés, politiques et cultures du monde iranien »

Veuillez trouver le programme du premier semestre du séminaire mensuel« Sociétés, politiques et cultures du monde iranien », organisé par le Centre de Recherche sur le Monde Iranien (CeRMI, UMR 8041), par Amr Ahmed, Samra Azarnouche, Pollet Samvelian et Sandra Aube-Lorain.

Vous pourrez assister à ce séminaire en présentiel OU en distanciel.

Continuer la lecture de « Séminaire « Sociétés, politiques et cultures du monde iranien » »

Séminaire – La Méditerranée médiévale (1er semestre 2020)

Séminaire de master
IRBIMMA, salle de lecture
Un lundi par mois de 17h à 19h


Séminaire de recherche organisé par :

Dominique Valérian (université Paris 1, UMR 8167)
Damien Coulon (université de Strasbourg, EA 3400)
Ingrid Houssaye Michienzi (CNRS, UMR 8167)

Le séminaire sur la Méditerranée médiévale réunira des chercheurs spécialistes des mondes grecs, latins et musulmans au Moyen Âge, dans une perspective d’étude des relations en Méditerranée et de comparatisme. À raison d’une séance par mois, il alternera des présentations de travaux en cours liés à l’actualité de la recherche, et des séances consacrées à la question de la construction de normes partagées en Méditerranée.

Continuer la lecture de « Séminaire – La Méditerranée médiévale (1er semestre 2020) »

L’EPHE, en partenariat avec l’Inalco, crée l’Institut des langues rares

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 60821790_1118109165056969_5799338728828698624_n-2-500x419-1-16-500x419.jpg.

En partenariat avec l’Inalco, l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (PSL) crée l’Institut des langues rares (ILARA), un centre de formation, d’expertise et de ressources dédié aux langues rares et anciennes. Cet institut unique au monde vise à sensibiliser, sauvegarder et transmettre les langues rares et anciennes, avec ou sans tradition écrite, dans toutes les familles linguistiques.

Bandeau Institut des langues rares - EPHE-Inalco

Dès octobre 2020, l’EPHE – PSL ouvre aux étudiants les formations de l’Institut des langues rares, créé en partenariat avec l’Inalco.

Continuer la lecture de « L’EPHE, en partenariat avec l’Inalco, crée l’Institut des langues rares »

NISIS Masterclass #2: “Arts and Media”

Date: 1 October 2020

Time: 14:00 – 17:00

Location: Zoom

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 60821790_1118109165056969_5799338728828698624_n-2-500x419-1-16-500x419.jpg.

Image from the work of Azadeh Emadi, who is a speaker for the event.

On the 1st of October, 2020, the second session of the NISIS Masterclass Series “The Past and Future of Islamic Studies” will be hosted by the NISIS Junior Council.

Continuer la lecture de « NISIS Masterclass #2: “Arts and Media” »

Appel à contribution – 4e Congrès des études sur le Moyen-Orient et mondes musulmans, Aix-en-Provence, 28-30 juin 2021

Après le succès des trois précédentes éditions, le Groupement d’Intérêt Scientifique « Moyen-
Orient et mondes musulmans » organisera le quatrième Congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans les lundi 28, mardi 29 et mercredi 30 juin 2021, dans les locaux de la Faculté des arts, lettres, langues et sciences humaines d’Aix-Marseille Université en collaboration avec l’IREMAM, l’IDEMEC, le CHERPA, l’IMAF, l’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée, et en partenariat avec l’IISMM (Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman) et la SEMOMM (Société des Études sur le Moyen-Orient et
Mondes Musulmans).

Continuer la lecture de « Appel à contribution – 4e Congrès des études sur le Moyen-Orient et mondes musulmans, Aix-en-Provence, 28-30 juin 2021 »

Programmes – Islamic Art and Architecture, Lebanese american University 2020-2021

Islamic Art and Architecture Courses

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 60821790_1118109165056969_5799338728828698624_n-2-500x419-1-16-500x419.jpg.
Continuer la lecture de « Programmes – Islamic Art and Architecture, Lebanese american University 2020-2021 »

La mosquée Al-Irsyad, Bandung, Indonésie, 2010

La mosquée Al-Irsyad, Bandung (Indonésie), 2010. 
Béton, métal 
970 m2
Bandung, région du Parahyangan, Indonésie
© ARSITAG

La mosquée Al-Irsyad se situe à Bandung, en Indonésie. Cet édifice de forme cubique a été inauguré en 2010, sur le projet de l’architecte indonésien Ridwan Kamil (Urbane Indonesia) qui a également été maire de la ville. Elle est érigée dans un parc entouré par un étang. Quels sont les impacts de ces éléments sur son architecture ?

Des blocs de béton posés succinctement scandent les façades de cette mosquée, laissant parfois place à des grilles qui les perforent et qui créent des motifs d’écriture. Ceux-ci sont semblables, dans leur esthétique et dans leur construction, à un style calligraphique des plus anciens, le coufique, ici dit « géométrique ». Le bâtiment repose sur une série de colonnes architecturales qui allègent la massivité du cube, tel des pilotis, et qui permettent d’inscrire l’édifice dans toute la lignée des bâtiments modernistes.

© Urbane Indonesia

La structure cubique est aérée par un ajourage qui forme des motifs calligraphiques sur chacun des côtés. Ceux-ci font référence aux inscriptions en arabe que l’on trouve sur les lieux de culte islamique. Elles évoquent le plus souvent la construction de l’édifice, le commanditaire, et peuvent également être des extraits du texte coranique. La succession de pierres et d’espaces ouverts entre celles-ci serait également un moyen de ventiler naturellement ces espaces pouvant accueillir jusqu’à mille personnes. De plus, un bassin d’eau entoure la structure ce qui permet de tempérer le climat.

© Emilio Photoimagination

Ce jeu visuel et architectural entre le massif et le léger, l’ouvert et le fermé, permet d’établir une certaine sérénité pour les personnes qui se trouvent à l’intérieur. Les fidèles peuvent observer l’extérieur en étant protégés par cette structure. Son percement rappelle l’esthétique et l’usage des moucharabieh. Elles sont traditionnellement utilisées en contexte domestique pour ventiler l’intérieur et étaient souvent placées à proximité de points d’eau, ce qui a été fait ici. En effet, le bassin est ici le lieu de contact entre l’intérieur et l’extérieur puisqu’il se situe à la fois dans et en dehors de la mosquée, permettant d’apporter la fraîcheur nécessaire. Il comporte une sculpture circulaire sur laquelle est creusé le mot Allah. Cette eau se reflète sur le plafond des espaces intérieurs, créant alors un espace de contemplation face à cette inscription qui semble flotter.

L’architecture de cette mosquée et de son environnement, pensés comme autosuffisants en température, en fait un édifice remarquable par la justesse de ces choix. Des formes géométriques, simples et élémentaires (cube, sphère, rectangle), sont choisies de sorte à créer des espaces dépouillés magnifiés par les éléments naturels du parc et du bassin d’eau. 

Tamara Choukair

Webographie 

• Site Archdaily www.archdaily.com/87587/al-irsyad-mosque-urbane

• Site Archify www.archify.com/id/project/al-irsyad-mosque

• Site de Urbane Indonesia : www.urbane.co.id/project/al-irsyad-mosque/

L’islamisation des sociétés des premiers siècles de l’islam à travers l’étude des pierres tombales.

Pierre tombale de ‘Abd al-Raḥmān ibn Ḫayr al-Ḥaǧrī, Égypte, VIIe siècle.
Calcaire sculpté.
Inscription en coufique primitif.
Museum of Islamic art, Le Caire, Égypte. 
n°d’inventaire MIA no. 1508/20  

Au nom de Dieu,le Clément, le
Miséricordieux.
Cette tombe appartient à ‘Abd
al-Raḥmān ibn Ḫayr al-Ḥaǧrī.
Pardonne-lui, ô Dieu, et donne lui accès [au
paradis] par ta miséricorde, et laisse nous y
entrer avec lui.
Demandez pardon pour lui à chaque lecture
de cette inscription et dîtes Amen.
Cette inscription fut écrite en Jumāda II
de l’année 31 [janvier ou février 652].

L’étude du processus d’islamisation des sociétés des premiers temps de l’islam au lendemain des conquêtes se révèle être un travail difficile pour l’historien. Comprendre le processus par lequel s’est opérée la « transition des sociétés pré-islamiques vers l’Islam » et la manière dont s’est forgée la dynamique identitaire de la société islamique -ainsi que ses limites- est rendu ardu par la question des sources textuelles, tardives au regard de l’époque concernée. Étudier l’Islam des premiers temps, ne peut se faire sans une extrême vigilance à l’égard des sources musulmanes, à savoir des récits retraçant les origines d’un empire dans lequel les normes sociales, religieuses et juridiques islamiques sont héritées d’un terreau socio-culturel mixte. Religion d’empire, l’islam -ou les islams- pratiqué(s) par les peuples musulmans des IXème et Xème siècles diffère(nt) de celui des musulmans des trois premiers siècles de l’hégire dont la pratique et la spiritualité furent imprégnées des judaïsmes, christianismes, zoroastrismes et autres croyances orientales de l’Antiquité tardive. La religion musulmane serait de fait, d’après certains historiens tels que Crone, Cook ou encore Wansbrough, le produit d’un syncrétisme d’éléments judaïques et chrétiens dont l’héritage antique fut blanchi par les sources arabes dans le but de cristalliser le message divin transmis aux différents prophètes et de mieux renforcer le statut d’exception de l’islam. Dans la société primitive musulmane qui était de fait une société de conquêtes unissant des peuples de différents héritages antiques, il est clair que la conception de l’identité islamique différait de celle présentée par les sources écrites médiévales. 

Continuer la lecture de « L’islamisation des sociétés des premiers siècles de l’islam à travers l’étude des pierres tombales. »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search