L’islamisation des sociétés des premiers siècles de l’islam à travers l’étude des pierres tombales.

Pierre tombale de ‘Abd al-Raḥmān ibn Ḫayr al-Ḥaǧrī, Égypte, VIIe siècle.
Calcaire sculpté.
Inscription en coufique primitif.
Museum of Islamic art, Le Caire, Égypte. 
n°d’inventaire MIA no. 1508/20  

Au nom de Dieu,le Clément, le
Miséricordieux.
Cette tombe appartient à ‘Abd
al-Raḥmān ibn Ḫayr al-Ḥaǧrī.
Pardonne-lui, ô Dieu, et donne lui accès [au
paradis] par ta miséricorde, et laisse nous y
entrer avec lui.
Demandez pardon pour lui à chaque lecture
de cette inscription et dîtes Amen.
Cette inscription fut écrite en Jumāda II
de l’année 31 [janvier ou février 652].

L’étude du processus d’islamisation des sociétés des premiers temps de l’islam au lendemain des conquêtes se révèle être un travail difficile pour l’historien. Comprendre le processus par lequel s’est opérée la « transition des sociétés pré-islamiques vers l’Islam » et la manière dont s’est forgée la dynamique identitaire de la société islamique -ainsi que ses limites- est rendu ardu par la question des sources textuelles, tardives au regard de l’époque concernée. Étudier l’Islam des premiers temps, ne peut se faire sans une extrême vigilance à l’égard des sources musulmanes, à savoir des récits retraçant les origines d’un empire dans lequel les normes sociales, religieuses et juridiques islamiques sont héritées d’un terreau socio-culturel mixte. Religion d’empire, l’islam -ou les islams- pratiqué(s) par les peuples musulmans des IXème et Xème siècles diffère(nt) de celui des musulmans des trois premiers siècles de l’hégire dont la pratique et la spiritualité furent imprégnées des judaïsmes, christianismes, zoroastrismes et autres croyances orientales de l’Antiquité tardive. La religion musulmane serait de fait, d’après certains historiens tels que Crone, Cook ou encore Wansbrough, le produit d’un syncrétisme d’éléments judaïques et chrétiens dont l’héritage antique fut blanchi par les sources arabes dans le but de cristalliser le message divin transmis aux différents prophètes et de mieux renforcer le statut d’exception de l’islam. Dans la société primitive musulmane qui était de fait une société de conquêtes unissant des peuples de différents héritages antiques, il est clair que la conception de l’identité islamique différait de celle présentée par les sources écrites médiévales. 

Continuer la lecture de « L’islamisation des sociétés des premiers siècles de l’islam à travers l’étude des pierres tombales. »

Publication – The Journal of Middle East Medievalists n°27 (2019)

Al-Usur al-Wusta ou The Journal of Middle East Medievalists est un magazine ouvert, révisé par les pairs.

Le dernier volume publié est le n° 27 (2019)

Vous avez les autres volumes publiés sur ce lien !

La couronne des rois (Tāj al-salāṭīn)

La couronne des rois (Tāj al-salāṭīn), Penang, 31 Juillet 1824 (4 Zulhijah 1239), par le copiste Muhammad Umar bin Syaikh Farid
Manuscrit, papier anglais, 191 feuillets. 
240 x 180 mm
Londres, British Library, Département d’Asie du Sud-Est, Or. 13295

© British Library

Le texte du Tāj al-salāṭīn est ce qu’on appelle un « miroir des princes ». Il était principalement utilisé par les souverains pour s’informer sur les obligations et devoirs. Ce texte précis fut écrit par Bukhari al-Johori en 1603 dans la région d’Aceh, soit la pointe nord de l’île indonésienne de Sumatra. Cependant, ce manuscrit, qui reprend le texte du XVIIe siècle, a été produit bien plus tard, au milieu du XIXe siècle à Penang. Cette région, située sur la côte ouest de la péninsule malaisienne, présente un intérêt particulier, puisque de par son emplacement, elle a été le centre d’une communauté cosmopolite.

Continuer la lecture de « La couronne des rois (Tāj al-salāṭīn) »

[Carte interactive] Sur les pas d’un sultan ottoman

© Facsimilefinder

L’été 1534, les troupes du sultan Soliman le Magnifique quittent Constantinople pour conquérir Bagdad, Tabriz et Alep. Le peintre Matrakçı Nasuh a décrit son voyage de deux ans dans les moindres détails. Facsimilefinder en a fait une carte interactive !

Continuer la lecture de « [Carte interactive] Sur les pas d’un sultan ottoman »

XXIIème Journée Monde Iranien – 27 mars 2020 – Inalco

La Journée Monde Iranien est organisée chaque année à l’occasion du nouvel an iranien par les membres de l’unité de recherche sur le monde iranien du CNRS, de la Sorbonne Nouvelle, de l’INaLCO et de l’EPHE. Cette journée est consacrée à l’actualité de la recherche sur le monde iranien.

 
La XXIIe édition de la Journée Monde Iranien aura lieu le vendredi 27 mars 2020, à l’auditorium de la BULAC.

27 mars 2020
Lieu : Auditorium du Pôle Langues et Civilisations
65, rue des Grands Moulins 75013, Paris

Programme

Continuer la lecture de « XXIIème Journée Monde Iranien – 27 mars 2020 – Inalco »

Les Journées de l’Histoire à l’IMA – Premier rendez-vous : 1er mars 2020 – Les révoltes et révolutions arabes d’aujourd’hui

Les Rendez-vous de l’Histoire de l’IMA font leur révolution ! Ils deviennent les Journées de l’Histoire de l’IMA, trois dimanches dans l’année. Retrouvez les Journées de l’Histoire de l’IMA dans le cadre du festival trimestriel Arabofolies pour une journée entièrement dédiée à l’Histoire du monde arabe.

Continuer la lecture de « Les Journées de l’Histoire à l’IMA – Premier rendez-vous : 1er mars 2020 – Les révoltes et révolutions arabes d’aujourd’hui »

Allocations de thèse en histoire du ministère des Armées pour l’année 2020

Jusqu’au 20 mars 2020

Le ministère des Armées attribue au titre de l’année 2020 jusqu’à dix allocations de thèse en histoire militaire. Le montant de l’allocation est de 10 000 euros.

Ces allocations sont ouvertes à tout candidat inscrit en thèse au moment du dépôt de dossier de candidature, à l’exception des doctorants bénéficiant d’un contrat doctoral.

Informations supplémentaires et dossier de candidature à télécharger ici

Troisième Biennale des photographes du Monde Arabe Contemporain à l’Institut du Monde Arabe – 11/09/19 – 24/11/19 (Prolongation jusqu’au 01/12)

Affiche de l’exposition

Vous l’avez raté ? L’APAMi vous en parle !

Pour la troisième année consécutive, l’Institut du Monde Arabe (IMA) et la Maison Européenne de la Photographie (MEP) se sont associés à la rentrée pour proposer la troisième édition de la Biennale des Photographes du Monde Arabe contemporain. Cette manifestation se déroulait dans sept autres lieux parisien : la Cité internationale des arts où l’Égypte était à l’honneur avec « Hakawi, récits d’une Égypte contemporaine » ; la Mairie du 4e arrondissement où un « Aller, retour » vers l’Algérie était signé Lynn S.K ; la Galerie Clémentine de la Féronnière où trois expositions traitaient du Maroc ; tout comme la Galerie Graine de Photographe ; la Galerie Agathe Gaillard exposait « Le Don », autour des rites ancestraux liés à l’islam ; la Galerie XII exposait des photographies d’ « Un Orient alors en paix » ; et la Galerie Basia Embiricos proposait une plongée dans la région syro-libanaise du 11 septembre au 24 novembre 2019. 

Continuer la lecture de « Troisième Biennale des photographes du Monde Arabe Contemporain à l’Institut du Monde Arabe – 11/09/19 – 24/11/19 (Prolongation jusqu’au 01/12) »

Conférence internationale – Arabic-Script Manuscripts in Africa – 13-16 septembre 2020 – Bibliothèque d’Alexandrie, Egypte

Ouverture des inscriptions pour tous dès le 31/01/2020
Registrations for all on 01/31/2020

Appel à participations prolongé au 05/02/2020
Call for paper extended to 02/05/2020
à envoyer à l’adresse suivante : submissions@asmiaconference.org

Toutes les informations sont à retrouver sur le site

Séminaire Actualités de la recherche en histoire de l’art et archéologie islamiques – Sorbonne Université – 2020

Conférences organisées dans le cadre du séminaire d’Éloïse Brac de la Perrière (Sorbonne Université/CNRS, Orient & Méditerranée) en collaboration avec Sandra Aube (CNRS, CeRMI) et Maxime Durocher (Sorbonne Université)

Vendredi, 12h-14h Institut d’art et archéologie 3, rue Michelet, 75006 Paris Salle Doucet, 1er étage
Première séance le 14 février 2020 !

Ouvert à tous

Programme :

14 février 2020
Viola Allegranzi (Institut für Iranistik, Vienne)
L’épigraphie monumentale de Ghazni dans son contexte historique et culturel (Afghanistan, Xe-XIIe s.) : entre tradition et innovation

6 mars 2020
Élodie Vigouroux (CNRS, Orient & Méditerranée) Le complexe de Khirbat al-Dūsaq (Jordanie) : nouvelles données sur l’histoire et l’archéologie de la route médiévale du hajj

20 mars 2020
Mercedes Volait (CNRS / INHA, InVisu) Icônes et circuits commerciaux de la curiosité islamique en transit à Paris de 1865 à 1869

Jeudi 2 avril 2020, 17h-19h à l’INHA (2, rue Vivienne, 75002 Paris, salle Vasari)
Cailah Jackson (Oxford Centre for Islamic Studies) Calligraphers and Calligraphy in Late Medieval Rūm, 1270s-1370s

24 avril 2020
Thomas Lorain (Otto-Friedrich Universität Bamberg)
Fouilles du Rab‘-e Rashidi à Tabriz (Iran). Des sources à la réalité du terrain

15 mai 2020
Djamila Chakour (Institut du Monde Arabe) L’art moderne et contemporain dans les collections du musée de l’Institut du monde arabe : historique et composantes d’une collection

Séminaire «Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie» – INHA

En partenariat avec le laboratoire Orient & Méditerranée et l’Institut des mondes africains

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne
75002 Paris

8 JANVIER 2020 – 9H30 > 12H30
 » L’art du livre enluminé au Maghreb à l’époque moderne : un état des lieux »
Hiba Abid (EPHE)

5 FÉVRIER 2020 – 9H30 > 12H30
 » Café et caféiers entre Éthiopie, Yémen et Égypte, une histoire encore fragmentaire à revisiter « 
Michel Tuchscherer (Irémam, Aix-Marseille université)

4 MARS 2020 – 9H30 > 12H30
Séminaire en lien avec l’ANR EthioChrisProcess et les travaux sur
la base de données des archives manuscrites éthiopiennes ; travaux sur les pratiques funéraires à Lalibela.

Plus d’infos ici

Séminaires « Économie, Société et Culture » – La représentation du pouvoir en Méditerranée médiévale [2] – LA3M – UMR 7298 • UNIVERSITÉ D’AIX-MARSEILLE • CNRS

Prochain séminaire du programme : le 13 janvier de 14h à 17h, Salle Georges Duby, MMSH

Thème : Géographie et pouvoir
Le pouvoir politique et le territoire : comment les géographes arabes ont conçu l’État ? – Jean-Charles Ducène (EPHE)

Séances suivantes :
– La représentation du pouvoir à travers la table : 17.02.2020, 14h00 – 17h00, Salle Georges Duby, MMSH
L’alimentation carnée dans l’Occident islamique médiéval : vecteur de cohésion et de distinction. – Marianne Brisville (CIHAM)
Le pouvoir et la table abbassides à travers les livres de cuisine. – Limor Yungman (EHESS)

– Inventer la représentation d’un nouveau pouvoir : 23.03.2020, 14h00 – 17h00, Salle Georges Duby, MMSH
La représentation du pouvoir omeyade : le premier calife omeyade Mu’âwiya. – Hayet Amamou (Université de Tunis)

Programme complet ici


Appel à candidatures pour le Prix de thèse Moyen-Orient et mondes musulmans 2020

Date limite : 10 janvier 2020

Le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans et l’Institut d’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM, UMS 2000) organisent en 2020 la septième édition du Prix de thèse Moyen-Orient et mondes musulmans. Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er septembre 2017 et le 31 décembre 2019, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

Dossier à envoyer par e-mail (thèse en PDF, rapport de soutenance, CV) : prix.momm@gmail.com et direction.gis@ehess.fr

Plus d’informations ici et sur le site du GIS MOMM

Séminaire – Entre Orient, Occident et Islam. Art, archéologie et images – EHESS – IISMM

Jeudis de 15 h à 17 h ou de 14 h à 16 h (IISMM, 1er étage, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 21 novembre 2019 au 14 mai 2020

Séance du 21 novembre :
Annie Gilet (Musée des Beaux-arts de Tours) : Louis-François Cassas (1756-1827) un artiste voyageur sur les chemins de l’Empire ottoman de 1784 à 1786. Ses portefeuilles de dessins (Turquie, Syrie, Liban, Egypte….) un fonds précieux pour l’Europe des Lumières

Consulter le programme complet ici

Séminaire – L’histoire de l’art au Maghreb et au Moyen-Orient et les migrations artistiques : circulations, transferts culturels, création XIXe -XXIe siècle – EHESS – IISMM

La rentrée du séminaire a exceptionnellement lieu le jeudi 14 novembre à partir de 13 h, en salle des étudiants de l’IISMM au 1er étage pour accueillir les étudiants et leur présenter le déroulement de l’année. À 14 h, la séance est mutualisée avec celle du séminaire « Frontières et enfermements dans les sociétés arabes et les mondes musulmans », en salle M. & D. Lombard au RDC EHESS, 96 bd Raspail 75006 Paris

Programme et informations complémentaires ici