Retour sur… « Hier revient et je l’entends » : Katia Kameli à l’ICI et à Bétonsalon – 19/01 – 16/04 2023

L’affiche de l’exposition. © ICI, 2023.

Vous l’avez raté ? L’APAMi vous en parle ! 

Au début de l’année 2023, la prolifique artiste franco-algérienne Katia Kameli a exposé à Paris. Pour sa première grande exposition personnelle dans la capitale, l’artiste a investi deux lieux dont le positionnement résonne avec sa démarche artistique : l’Institut des Cultures d’Islam (ICI), centre d’art contemporain installé au cœur du quartier de la Goutte-d’Or, et Bétonsalon, centre d’art et de recherche axé sur les questions décoloniales.

Née en 1973, Katia Kameli a passé son enfance et son adolescence entre la France et l’Algérie. Forte de cette double culture, elle a tiré de son expérience personnelle une grande sensibilité aux questions de mémoire et d’identité, d’une part, et à la porosité des cultures, d’autre part. Diplômée de l’École nationale des Beaux-Arts de Bourges et de l’École supérieure d’art de Marseille, Katia Kameli a développé, depuis le début des années 2000, une pratique artistique pluridisciplinaire alliant essentiellement films, installations et performances. En réunissant des œuvres existantes et plusieurs nouvelles productions, l’exposition rend compte de plus de vingt ans de recherche et création.

« Hier revient et je l’entends » : quelques mots que l’artiste emprunte à l’écrivaine et cinéaste algérienne Assia Djebar et qui expriment l’essence de sa démarche : mettre en évidence les traces sensibles d’un passé toujours inachevé, dans une perspective tout à la fois intime et collective. Katia Kameli s’emploie à explorer le flux des images et des récits, à articuler les histoires individuelles avec la grande Histoire, à écrire des contre-récits et à réconcilier les cultures.

Continuer la lecture de « Retour sur… « Hier revient et je l’entends » : Katia Kameli à l’ICI et à Bétonsalon – 19/01 – 16/04 2023 »

Séminaire – Anthropologie politique de la mémoire. Usages postcoloniaux du colonial : regards croisés entre Inde et Afrique

Séance du 15 novembre 2019, de 10h à 13h
Campus Condorcet, salle 0.018, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités, 93300 Aubervilliers

 Florence Bernault (Science Po, CERI),
Fétiche ou Pharmakon ? Histoire du médicament au Gabon

 Maxime de Formanoir (Université Libre de Bruxelles, LAMC),
Un art « disparu » ? Écrire l’histoire de l’art de l’Afrique équatoriale atlantique

En savoir plus sur le programme du séminaire ici

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search