De l’intérêt du numérique dans les arts de l’Islam : axes de réflexion

« […] scholars of Euro-American art, for example, will be better positioned than Islamic world art historians to take advantage of digital technology to develop their fields. »1

En 2004, le programme régional Euromed Heritage lance un projet de musée virtuel réunissant les arts islamiques produits autour de la Méditerranée2. Son musée, Discover Islamic Art3, conçu par l’équipe de Museum with no Frontiers (MWNF) en 2017 regroupe la participation de quatorze pays4. Il s’agit d’un grand projet de numérisation et d’éditorialisation collective d’une partie des collections conservées dans ces pays, dans le but de donner une large vision de ce que sont les collections d’art de l’Islam méditerranéen. Plus récemment en 2019, à l’occasion du Nouvel An persan (Norouz), la Bibliothèque du Congrès de New York a numérisé et mis en ligne pour la première fois sa collection de manuscrits persans5. Ce projet fait partie d’un plan quinquennal (2019-2023) visant à élargir l’accès aux collections de la bibliothèque par le numérique6. L’ensemble de ces projets sur plusieurs années semblent donc indiquer que les collections dites d’art de l’Islam sont en voie de numérisation dans différentes parties du monde. 

Continuer la lecture de « De l’intérêt du numérique dans les arts de l’Islam : axes de réflexion »
  1. « Les spécialistes de l’art euro-américain, par exemple, seront mieux placés que les historiens de l’art du monde islamique pour tirer parti de la technologie numérique pour développer leurs domaines. » [Traduction de l’auteur] Hussein Keshani, « Digitizing Islamic world visual cultural heritage: recolonizing or decolonizing cultural memory, or both? », In Bernadette Dufrêne (dir.), Patrimoines du Maghreb à l’ère numérique, Paris, Hermann Editeurs, 2014, p. 68 []
  2. “Discover Islamic Art : Realisation of a virtual museum on Islamic art in the Mediterranean”, http://www.euromedheritage.net/intern.cfm?menuID=12&submenuID=14 consulté le 02/03/2019 []
  3.  Discover Islamic Art, http://islamicart.museumwnf.org/ consulté le 02/03/2019 []
  4. Algérie, Allemagne, Autorité palestinienne, Egypte, Espagne, Italie, Jordanie, Maroc, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Syrie, Tunisie, Turquie []
  5. « 1,000 Years of Literary Tradition in Rare Persian-Language Manuscripts Now Online at Library of Congress », 1er avril 2019, https://www.loc.gov/item/prn-19-036/ consulté le 16 avril 2019 []
  6.  « Enriching the Library Experience : The FY2019-2023 Strategic Plan of the Library of Congress », https://www.loc.gov/strategic-plan/ []

La numérisation du patrimoine islamique : axes de réflexions

Compte rendu de l’intervention “Digitizing Islamic World Visual Cultural Heritage: Recolonizing or Decolonizing Cultural Memory, or both ?” du Dr. Hussein Keshani (British Columbia University)

Folio de Coran arabe, BnF, Dpt Manuscrit Arabe 325 a : ff° 1 à 12,© Gallica

Le Dr. Hussein Keshani est maître de conférence en histoire de l’art et coordinateur du programme « Art History & Visual Culture » de la Faculty of Creative and Critical Studies à la British Columbia University. Il est intervenu à la première édition des Rencontres du numérique d’Alger (28 au 30 avril 2013) organisées par le Labex Arts H2H (Universités Paris 8 et Paris Ouest) en collaboration avec l’École nationale de restauration et de conservation des biens culturels d’Alger, l’Université de Grenade et l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP) de Rabat, sur le thème des « Patrimoines du Maghreb à l’ère numérique » . Sa communication, intitulée “Digitizing Islamic World Visual Cultural Heritage: Recolonizing or Decolonizing Cultural Memory, or both ?” aborde la question de la politisation des numérisations du patrimoine visuel dans le monde islamique et de son influence sur l’écriture du récit historique, un aspect du traitement des collections qui lui semble primordial de prendre en considération.

Continuer la lecture de « La numérisation du patrimoine islamique : axes de réflexions »

Colloque international. Le patrimoine islamique à travers les archives scientifiques : nouvelles perspectives en histoire de l’art et archéologie des pays d’Islam 3 et 4 octobre 2019 Musée du Louvre – Sorbonne Université

Ce colloque international a pour ambition d’interroger l’apport des archives scientifiques (collections photographiques, notes, carnets de fouilles, correspondance, manuscrits inédits etc.) à l’étude du patrimoine mobilier et immobilier des pays d’Islam. Dans un contexte d’accès restreint au terrain pour les chercheurs, ces archives constituent autant de corpus de sources primaires essentiels pour écrire l’histoire d’un patrimoine bien souvent disparu ou en danger. Cette documentation offre également de nouvelles perspectives pour l’historiographie de nos disciplines et éclaire d’un jour nouveau la constitution des réseaux savants depuis le XIXe siècle autour du patrimoine médiéval et moderne du monde islamique. Ces fonds sont l’objet de recherches récentes qu’accompagnent de nombreux projets de valorisation numérique et scientifique. Les résultats de ces travaux seront présentés lors de huit sessions rassemblant des spécialistes internationaux de plusieurs disciplines (archéologues, historiens de l’art et historiens).

Colloque organisé par le musée du Louvre et Sorbonne Université, avec le soutien financier de l’UMR 8167 Orient et Méditerranée, la Barakat Trust, la Fondation Max Van Berchem, la Fondazione Bruschettini et l’Institut National d’Histoire de l’Art.

Colloque ouvert au public sur inscription par courriel à l’adresse suivante : colloqueihlsa@gmail.com.

Continuer la lecture de « Colloque international. Le patrimoine islamique à travers les archives scientifiques : nouvelles perspectives en histoire de l’art et archéologie des pays d’Islam 3 et 4 octobre 2019 Musée du Louvre – Sorbonne Université »